• Pour enseigner l'écriture, le professeur des écoles doit, ce me semble, avoir préalablement développé une forme de "conscience graphique", ce qui lui permet en classe non seulement d'avoir une main sûre mais encore de pouvoir accompagner les gestes effectués par des descriptions orales précises, claires, cohérentes (quoique nécessairement simplifiées).

    Après de nombreuses et longues réflexions sur ma façon d'écrire (nourrie par de moins longues discussions et lectures), j'ai repris dans un document de synthèse toutes mes analyses. Il s'agit d'un outil-enseignant élaboré en manière de tentative d'expertise graphique : avec les élèves, l'on ne saurait évidemment employer telles quelles les lourdes expressions utilisées parfois dans ces tableaux descriptifs.

    Pour apporter quelques précisions sur le document proprement dit, à présent...

    Il m'est apparu tout d'abord que je pouvais regrouper les lettres selon trois amorces différentes (l'attaque arrondie du c, une attaque basse montante et une attaque haute descendante), ce qui explique que le document se compose de trois tableaux successifs.
    Chaque tableau comporte ensuite une entrée sur les dimensions de la lettre (un interligne, deux interlignes, trois interlignes ou plus) mais aussi et surtout une entrée sur les quatre familles d'enchaînement gestuel immédiat possible après l'amorce de la lettre (la famille des cannes, la famille des retours à plat, la famille des boucles et arrondis, la famille des ponts).

    Cela semble du charabia à ce stade. Aussi, voici donc le fameux document, qui, dans sa version classique, tient compte des préconisations de Danièle Dumont :

    Outil d'aide à la conscience graphique enseignante

     

    Outil d'aide à la conscience graphique enseignante

    (Version du document moins conforme aux préconisations de Danièle Dumont ... c'est-à-dire avec accroche initiale devant les lettres rondes)

     

    Pour information, la police utilisée (et parfois modifiée par mes soins via un logiciel de traitement d'image pour se rapprocher au mieux du geste graphique réel !) est la police Cursive Standard.

    Je termine d'ailleurs cet article en vous exposant deux astuces que vous connaissez peut-être au sujet de cette même police mais que, pour ma part, je trouve bien trop peu connues des enseignants à mon goût :

    • Astuce n°1 : La touche ² permet de générer une amorce basse montante à l'initiale des mots.

    Outil d'aide à la conscience graphique enseignante

    • Astuce n°2 : La touche $ permet de générer un "s" de fin de mot/final, sans accroche inutile en suspens.

    Outil d'aide à la conscience graphique enseignante

    Alors, oui, c'est un peu fastidieux tant que l'on n'en prend pas l'habitude mais au moins... c'est correct !

     

     

     

     

    Pin It

    32 commentaires
  • Voici les fiches-outils que je vais mettre en place en début d'année au CP. J'ignore encore si je les scotcherai au milieu de chaque table double ou si j'en ferai des signets individuels pour les fichiers de Français et de mathématiques... mais en tous les cas, je compte bien les plastifier !

    Aide pour le début d'année en CP

    Aide pour le début d'année en CP

     

      Pour le français, c'est désormais par ici !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    54 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique